Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

La musique brésilienne est d'une grande richesse et diversité, grâce notamment, à un triple héritage: amérindien, européen (essentiellement portugais) et africain. On ne saurait la limiter à la samba ou la bossa nova: au Brésil, chaque région possède une tradition et une culture musicale qui lui est propre.

Outre Hector VILLA-LOBOS, de nombreux brésiliens font partie des grands noms de l'histoire de la musique du XXème siècle, Antônio Carlos JOBIM, Jaão GILBERTO, Baden POWELL, Vinicius de MORAES, Gilberto GIL, ce dernier ayant été nommé Ministre de la culture en 2002.

LE CHORO (qui signifie pleur) plus connu sous le nom de CHORINHO, (petit pleur), est un style de musique populaire et instrumentale qui existe depuis cent trente ans. Malgré son nom, le choro est en général d'un style agité et joyeux, caractérisé par la virtuosité et les improvisations des participants, qui font preuve de beaucoup d'étude, de technique et de la maîtrise totale de leur instrument. Le choro est considéré comme la première musique populaire urbaine typique du Brésil qui soit d'exécution difficile. A l'origine de cette musique, diverses influences: le xote -xotis- européen (la scottish), la valse et plus principalement la polka, mais on peut noter aussi celle du lundu africain (lundu ou lundum, danse licencieuse d'origine africaine, importée par les Portugais au XVIIIème siècle). A l'origine, le choro était simplement considéré comme une manière brésilienne qu'avaient les musiciens de jouer les rythmes étrangers. Le flûtiste Joaquim CALLADO est considéré comme un des créateurs du choro, ou du moins un des principaux artisans de la fixation du style dans sa forme définitive: en effet, le choro ayant reçu une forte influence de rythmes divers, il a fallu plusieurs décennies avant qu'il soit reconnu comme un genre musical en tant que tel.

LA BOSSA NOVA, genre musical ayant émergé au Brésil à la fin des années 50. Croisement de la Samba et du cool jazz, la bossa nova (ou bossanova) se popularise significativement dans les années 1960, chez les jeunes musiciens et les étudiants.

La naissance de la bossa nova sur la scène brésilienne provient du rejet de la musique populaire traditionnelle de la part de musiciens de Rio de Janeiro. Jusque aux années cinquante, la culture musicale au sein de la classe ouvrière était constituée principalement de sambas de type carnaval, avec une utilisation massive obligée de percussions en accompagnement. Dans la classe moyenne, la chanson type ballade dominait, forme plus connue sous le nom de samba-canção, similaire au boléro latino-américain: composition simple, harmonie standard, voix douces, textes sentimentaux, fréquemment mélodramatiques...

Le style Bossa Nova est inventé par un groupe composé, principalement de, A. C. JOBIM (compositeur), J. GILBERTO (chanteur), V. de MORAES (poète), et d'autres qui inspireront à partir de la fin des années 50, la jeunesse des quartiers d'Ipanema et de Copacabana à Rio de Janeiro. En 1958, ele se popularise, au Brésil, avec le disque CHEGA DE SAUDADE, enregistré à Rio (compositions de Jobim, de Mendonça, de Carlos Lyra, interprétées par Gilberto qui y adjoignit deux compositions personnelles, et reprit à sa manière, d'anciennes sambas).

En 1963, fruit de la collaboration de Gilberto et du saxophoniste Stan GAETZ, l'album GETZ/GILBERTO remporte un succès planétaire, avec "The Girl from Ipanema" (A Garota de Ipanema, titre original). Corcovado, Desafinado, les plus grands classiques de la bossa y sont regroupés... En 1974, c'est l'album ELIS & TOM, de Jobim et ELIS REGINA, qui fera sensation, considéré comme le dernier grand chef-d'œuvre de l'âge d'or du style bossa nova.

On considère que , stricto sensu, la bossa prend fin en 1964, avec l'arrivée de l'état militaire au Brésil. L'importance de la bossa nova dans l'histoire musicale, locale et mondiale, est incontestable. Elle a introduit des harmonies complexes, une relation étroite entre textes et musique, ainsi qu'une préoccupation plus générale pour l'arrangement et la forme musicale. Elle influence des mouvements ultérieurs, comme le tropicalisme et le MPB. Pour l'essentiel, le répertoire de la bossa se compose de chansons, tandis que la musique instrumentale est appelée samba-jazz.

Partager cette page

Repost 0
Published by Méditangotrio

Présentation

  • : Le blog de Méditangotrio
  • Le blog de Méditangotrio
  • : Fondée pour proposer, autour de l’œuvre d’Astor PIAZZOLLA « Las cuatro Estaciones » (« Les quarte Saisons » ), un programme festif, mariant musique populaire et musique savante -œuvres de musique Espagnole, « classique » -airs extraits du folklore Sud-Américain - les opus tanguistiques donc, aux couleurs douces-amères: frissons nostalgiques traversés de secousses rythmiques, de riffs quasi éruptifs : le tango transcendé par le génie de Piazzolla. Musiques de D
  • Contact

Profil

  • Méditangotrio
  •       LE MEDITANGO TRIO
      Flute/ Violoncelle/ Piano           
 
Une formation originale, mêlant vent et cordes
  • LE MEDITANGO TRIO Flute/ Violoncelle/ Piano Une formation originale, mêlant vent et cordes

Texte Libre

Recherche

Liens